3 conseils pour une conso bio élémentaire


J'avais fait évoluer ma consommation de produits de beauté en choisissant de formules bio ou naturelles, je privilégie le circuit court et les épiceries bio pour faire mes courses alimentaires. En gros, j'étais en train de venir une consommatrice "éco-consciente" qui multipliait les gestes éco responsables au quotidien (faire le tri, privilégier le vrac, acheter moins de vêtements, mais de meilleure qualité ou déjà portés...).
Mais... je continuais à aller dans des enseignes de fast-fashion pour les sous-vêtements et les vêtements de ma fille.

Avec l'apparition des applications qui aident à décrypter les étiquettes, les scandales sanitaires, les nouveaux modèles de marques plus transparentes, j'ai pris conscience que je devais être plus vigilante et exigeante sur les achats de vêtements pour enfants (et je vous rassure - ou pas -, je suis toujours en mode work in progress, le chemin est hyper hyper long à parcourir...)

Quand j'ai commencé à chercher des basiques responsables à prix raisonnables, j'ai trouvé une offre hyper limitée et très genrée. Ma fille avait envie de couleurs et de confort. Et moi d'un produit sûr et de qualité, facile à renouveler.

élémentaire est né.


Selon un étude publiée par @lectraofficial et la start-up @retviews_official les collections responsables ne représentent que 10% du catalogue des marques de fast fashion et des grandes enseignes de mode.
Idem chez les grandes marques de mode enfantine qui ne proposent que 10 à 12% de coton organique dans leur offre de sous-vêtements.
Hors, le coton biologique et les matières naturelles ne doivent plus être une option.


Pourquoi préférer des sous-vêtements en coton biologique ?

En choisissant de porter des vêtements et des sous-vêtements en matières naturelles comme le coton biologique, le lin, le chanvre, nous prenons soin de notre peau et nos muqueuses et nous respectons la planète.
Nous n'avons pas vocation à proposer des produits jetables. Nos collections sont réalisées pour durer plus longtemps, identifier leur source et leur provenance, c'est également un moyen pour nous d'assurer une plus grande transparence et une meilleure traçabilité pour nous permettre de les recycler demain et les réintégrer dans le cycle de production.



3 conseils pour une conso bio élémentaire

Chacun fait ce qu'il peut, donc un grand non aux injonctions.
Mieux vaut agir de manière progressive et selon nos moyens.

1. Mon meilleur conseil, c'est d'abord de lire les étiquettes des produits que l'on achète, de questionner et de comprendre comment et ou sont fabriqués les articles que l'on consomme. Le bio industriel est parfois plus cher et de moins bonne qualité que le bio de l'épicerie proche de chez soi.
2. Acheter moins de sous-vêtements pour nos enfants mais de préférence des sous-vêtements en matière naturelle (coton biologique, mélanges coton bio et lin, bambou...) et certifiée afin de prendre soin de leur peau et de leurs muqueuses, et qui respectent les gens qui les fabriquent.
3. Laver leurs vêtements et leurs sous-vêtements avec des lessives et des savons doux pour la peau, de manière à économiser l'eau et l'énergie en choisissant des programmes éco à 30°.